#Relation Belles -mères / Beaux -enfants

Un homme divorcé ou veuf, décide très souvent de refaire sa vie avec une autre femme. La majeure partie du temps, il s’agit d’une personne qui avait déjà eu des enfants lors de son précédent mariage.

Ces enfants iront vivre parfois, avec celui-ci, se retrouvant ainsi dans une famille recomposée, étant donné qu’ils occuperont le même lieu d’habitation que leur nouvelle belle-mère.

Seulement voilà, la relation entre une belle-mère et ses beaux-enfants peut soit devenir un désastre ou se dérouler dans une parfaite harmonie !

Il y a deux types de belles -mères que nous pouvons distinguer :

1/ La marâtre

giphy (4).gif

C’est celle que l’on pourrait comparer aux personnages que l’on retrouve dans les contes bien connus  de Cendrillon, telle que Lady Maitraine : la méchante belle-mère, ou la reine sorcière dans Blanche Neige et les sept nains.

source (1).gif

Il s’agit donc de la belle-mère qui n’éprouve aucun sentiment positif pour ses beaux-enfants. Celle qui fera l’impossible pour faire de leurs vies, un véritable enfer !

Elle n’hésitera pas une seule seconde pour les blâmer, ou leur causer du tort, mettant ainsi la situation à son avantage.

Son objectif : c’est faire le plus d’enfants possible afin que son époux n’accorde ainsi plus aucun intérêt à ses autres rejetons (issus de son premier mariage).

En Afrique, la marâtre est parfois capable d’opter pour le mystique, dans le seul but de séparer ses beaux-enfants de leurs pères, rendre leurs relations dégradantes…

V.PNG

Elle ne se lasse jamais de leur faire du mal, tant qu’elle n’a pas obtenu entière satisfaction !

Cette femme a  un double visage, en faisant croire à son conjoint qu’elle est aimable et douce comme un agneau, alors qu’elle est en fait : une vraie mégère ! Même les tâches ménagères, elles les octroient à ses beaux-enfants.

F.PNG

Celle que je trouve bien pire qu’une sorcière, qui ne manquera jamais l’occasion de dire toutes sortes de remarques ou de méchancetés.

Exemples :

«  Tu as vu l’état de la cuisine ? Il y a pleins d’assiettes à laver ! ».

« Si tu savais à quel point je n’arrive pas à te supporter, dégage de ma vue ! ».

PicsArt_08-07-11.04.23.jpg

Elles peuvent même ressentir l’envie de faire preuve de malhonnêteté en accusant à tort un de leurs beaux enfants :

« J’avais posé 20 000 fr sur la table basse du salon, je suis sûre que c’est toi qui les a pris ! ».

« Mon sac à main était fermé,  je sais que c’est toi qui l’a ouvert ! ».

P

Vivre avec ce genre de femme ou en être confronté, est un véritable calvaire, car le père de famille peut souvent être faible devant elle. Il ne prendra jamais la défense de ses enfants, même s’il ne saurait nier, que c’est sa nouvelle conjointe qui est dans le tort !

2/ La gentille belle-mère

Elle fait preuve d’une générosité inconditionnelle, en ne faisant aucune distinction entre ses enfants et ses beaux-enfants ! Leur bonheur est le sien, leur tristesse aussi !

C’est la femme qui ne ménage aucun effort pour sa famille, au point qu’on a l’impression que c’est la mère biologique. Ses beaux-enfants l’adorent et une vraie complicité va s’installer entre eux !

20170803_160929.png

Dans un autre sens, il peut arriver quelquefois, qu’elle ne soit pas acceptée par ceux-ci, car ils auront l’impression qu’elle fait l’impossible pour remplacer leur mère, ce qui est pourtant loin d’être le cas ! Elle entendra souvent des phrases du genre :

« Tu n’es pas ma mère, je n’ai aucun compte à recevoir de toi ! ».

« Si tu penses que c’est parce que tu es mariée à mon père, que tu remplaceras ma mère, tu te trompes lourdement ! ».

Y.PNG

Elle peut avoir le sentiment de se sentir rejetée, particulièrement si elle constate que malgré tous les efforts qu’elle essaie de faire pour se faire accepter par une personne dont elle n’est pas la mère, aucun changement ne survient !

Le plus difficile, c’est faire face à un beau-fils ou une belle-fille incorrect (e) qui n’a aucun respect pour elle, se croyant tout permis ! Et, il n’y a rien de plus délicat, que de se plaindre de l’enfant d’autrui, celui dont nous ne sommes pas la mère !

Dans 90 % des cas, cet homme prendra la défense de son enfant, en lui expliquant  qu’elle se fait des idées pour rien,  et qu’il a donné une bonne éducation à ses enfants…

B.PNG

D’autre part, des enfants qui ne vivent pas avec leurs belles-mères, mais qui vont souvent rendre visite à leurs pères ou y passer les week-ends, peuvent être influencés par leurs mères biologiques, qui leur demanderont tout simplement de n’avoir aucun contact avec celle-ci, en se limitant par exemple uniquement  à des salutations.

Elles considéreront dès lors la nouvelle femme de leur ex conjoint comme une rivale, en ne souhaitant ainsi qu’elle n’ait aucune complicité avec leurs enfants.

Pour finir, je dirai tout simplement ceci : afin qu’une bonne relation soit possible entre une belle-mère et ses beaux-enfants, chacun d’eux doit y mettre du sien.

Une relation qui s’inscrit dès le départ, dans la haine, la jalousie, voire la non acceptation de l’autre,  est tout simplement vouée à l’échec !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s