Eprouver un complexe d’infériorité

Certains individus d’origine africaine éprouvent parfois un certain complexe envers d’autres pour diverses raisons :

1 . A l’égard des personnes d’autres races

C’est le cas d’ailleurs de cette catégorie d’africains qui ressentent un complexe, lorsqu’il y a dans leur entourage une personne de race blanche (si je puis m’exprimer ainsi) ou quand ils ont croisent. Ils éprouvent dès lors un sentiment de gêne, ou se sentent mal à l’aise en  sa présence.

De ce fait ils n’oseront jamais les contredire lorsqu’ils ont tort et ressentiront un grand manque de confiance en eux, en particulier si cette personne concernée est un de leur collègue, camarade de classe ou des collaborateurs.

5

Parfois cela donne l’impression que cet individu : « Black » se sent mal dans sa peau,  et pense être moins intelligent que le « White ».

L’autre exemple que je pourrai citer, c’est celui du garçon ou de la fille : « Black » qui même dans ses choix de fréquentations, préférera avoir comme cercle d’amis uniquement des blancs, car ayant ce complexe de fréquenter des personnes à la peau noire comme lui/elle.

2. Ressentir un complexe envers un confrère ou une consoeur africain ( e )

C’est l’exemple le plus récurrent de nos jours qui concerne principalement tous ces africains éprouvant un certain complexe à l’endroit d’autres personnes originaires de pays similaires.

Celles ayant vécu à l’étranger  dans le cadre de leurs études, revenues au bercail pour y travailler.

c.PNG

Celles qui seront  aussitôt  étiquetées de « babtou »  « choco choco », « bounty », bref tout ce que vous voulez !

Admirées, ou enviées de par leur manière de s’exprimer, se comporter…  parce qu’ils aimeraient tout simplement leur ressembler.

3. Rejeter son africanité

giphy (1).gif -é.gif

Il y a également cette catégorie d’africains,  qui adorent forcer l’accent, en roulant sur les r, sauf que cela n’est pas fait d’une manière naturelle, ou encore ceux  qui renient leurs cultures, leurs origines.

Des individus qui se sont complètement occidentalisés ou anglophonisés, vivant en Europe, ou sur le continent américain depuis de longues années et ayant ainsi fait le choix de ne plus revenir dans leur pays.

4.  Se dépigmenter la peau

Les femmes restent les plus concernées par ce phénomène, plus que les hommes noirs, bien que la plupart se dépigmente la peau afin de devenir plus belles, d’autres par contre optent pour ce choix par pur complexe, uniquement parce qu’elles n’aiment pas leur couleur de peau.

Je clorai ce chapitre avec quelques conseils, qui je l’espère serviront :

Le fait de ressentir un complexe d’infériorité, engendre un véritable manque de confiance en soi, ce qui créé ainsi une véritable barrière dans la vie d’autrui ( celle de cette personne qui se sent complexée ). 

Vouloir refouler sa propre culture ou souhaiter impérativement être comme l’autre, c’est tout simplement : ne pas s’accepter !

Lorsqu’on est dans ce genre de position, il faut avant tout : faire un travail sur soi en oubliant jamais d’où l’on vient, mais aussi se dire que nous avons tous des capacités  à exceller dans un domaine, tout comme n’importe quel être humain en question !

Ce n’est pas la couleur de peau qui définit l’intelligence d’un individu !

Soyons fière d’être la personne que nous sommes et évitons de chercher à devenir celle que nous ne sommes pas dans le fond !

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s