Femmes de conviction

Qu’elles soient connues, comme des personnes ordinaires, il y a beaucoup de femmes qui ont de la poigne, et qui se battent pour ce en quoi elles croient !

Elles ne baissent pas les bras, ou ne se laissent pas intimider, ni influencer par les autres !

Ce sont pour moi : de véritables lionnes, des amazones, qui ont des convictions et savent ainsi les défendre sans problèmes !

Il faut dire d’ailleurs, qu’avoir ses principes, ses convictions en cherchant à les défendre, n’est pas toujours un combat gagné d’avance, bien au contraire, car beaucoup essaieront de détourner ces personnes concernées ayant de telles idées !

Si on se réfère au passé, on pourrait citer tellement de femmes qui ont réussi à s’imposer, alors qu’à l’époque, il était encore plus difficile de le faire.

Rosa Sparks, par exemple est cette femme afro-américaine devenue célèbre par la suite, pour avoir refusé de céder sa place dans un bus à un passager blanc, dans les années 1955 : cette ère durant laquelle noirs et blancs ne se mélangeaient pas aux États-Unis.

Ce qui lui avait valu d’être arrêtée par la police et d’écoper une amende.

Son courage avait été salué par la communauté noire, car seule une personne dotée d’une qualité de la sorte, pouvait en être capable, d’autant plus qu’elle était consciente de ce à quoi elle pouvait être confrontée.

Elle a su ainsi, défendre ses convictions, en démontrant que le blanc n’était pas un être supérieur au noir, chacun devait être traité de la même manière !

Privilégier un tel, n’avait pas sa raison d’être et accepter de se faire rabaisser, voilà surtout ce qu’elle avait refusé d’accepter !

Ce qui lui a valu d’être devenue pour beaucoup : une icône de la lutte contre la discrimination raciale.

Bien des années plus tard et cela durant tout le reste de sa vie , Rosa Sparks a poursuivi son combat pour l’égalité raciale et a eu à recevoir de nombreuses distinctions par rapport à cela.

Il y a également Ruby Brigdes : la première petite fille noire à avoir intégré une école uniquement fréquenté par des blancs dans les années 1960 : toujours à l’ère de la ségrégation raciale aux États-Unis, qui à l’age de 6 ans, avait subi toutes sortes de dénigrements et de méchancetés.

Cela, de la part des parents d’élèves, comme d’autres blancs qui jugeaient inadmissible qu’une noire soit dans un établissement réservé pour des individus de race blanche, au point qu’elle devait se rendre à l’école sous protection.

Mais elle a su rester à cet age déjà; admirable et tenace, n’a jamais eu à pleurer, ni à se plaindre !

Cette force de caractère qu’elle a en elle depuis l’enfance, elle a su la maintenir jusqu’à l’age adulte, en continuant à défendre ce en quoi, elle a toujours cru.

Par conséquent : le sens de la tolérance, et du respect.

De nos jours, il y a énormément d’autres femmes inspirantes, des femmes de convictions que je pourrai citer et que j’admire.

C’est le cas de Fatou Diome ( écrivaine ) qui ne mâche jamais ses mots et c’est ce que j’apprécie surtout chez elle.

On l’invite très souvent dans des émissions télévisées où elle n’hésite jamais à défendre l’Afrique, faire part de ses opinions.

Une femme que l’on sent toujours passionnée, parce qu’elle n’a justement pas peur : de défendre ses convictions.

Le genre de personne qui ose dire tout haut, ce que d’autres peuvent penser tout bas !

C’est idem quand je prends le cas de Rokhaya Diallo ( journaliste ) qui défend constamment ses convictions à la fois antiracistes, comme féministes.

C’est d’ailleurs pourquoi certains sont parfois agacés par elle, ce qui ne l’empêche pas toutefois, de faire valoir ses opinions.

Elles sont si nombreuses ces femmes de conviction, si inspirantes, qui s’imposent, défendent leurs idéologies !

Au-delà de toutes ces femmes célèbres, il y a également celles qui ne sont pas sous les projecteurs, des personnes ordinaires, comme je le disais au début de l’article, qui de par l’éducation qu’elles ont reçu ou encore de par ce en quoi elles croient : défendent toujours leurs convictions, même si d’autres ne partagent pas leur raisonnement.

Pour moi :

« Avoir des convictions, est une bonne chose, mais avoir des convictions qui vont dans le bon sens ( à l’image de ces femmes formidables ) est encore mieux ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s