Est-il aussi simple de réussir l’éducation de son enfant ?

Éduquer un enfant demeure une phase extrêmement cruciale pour n’importe quel parent !

Cela, aussi bien pour les parents toujours mariés, comme divorcés, ou qu’il s’agisse d’un père, d’une mère célibataire n’ayant jamais été dans les liens du mariage.

Certains trouvent qu’il est plus difficile d’élever une fille plutôt qu’un garçon, tandis que d’autres peuvent penser le contraire.

En effet, ce qui reste délicat lorsqu’il s’agit d’une fille, c’est avoir le sentiment constant en tant que parent de devoir la protéger des garçons mal intentionnés, mais surtout afin qu’elle ne puisse pas se retrouver à son tour : maman, en étant encore trop jeune !

Lui donner des conseils afin qu’elle se préserve au mieux jusqu’au bon moment est impératif !

Il faut dire que de nos jours élever, éduquer un enfant est encore beaucoup plus difficile qu’il y a de cela 20 ou 30 ans !

Les enfants à l’heure actuelle sont devenus très éveillés, en développant ainsi une maturité  beaucoup plus rapide comparée aux générations précédentes : ce sont les enfants 2.0.

Ils ont accès à toutes sortes d’appareils : tablettes, ordinateurs, smartphones, et même aux réseaux sociaux , qu’ils arrivent très vite à manipuler !

7

Le véritable danger à cette ère du 21 e siècle, reste surtout l’accès aux réseaux sociaux, d’où l’importance pour les parents de devoir constamment contrôler tous les faits et gestes de leurs progénitures, afin d’éviter un jour qu’ils puissent en faire mauvais usage, et qu’il y ait ainsi un  quelconque dérapage.

S’agissant de l’éducation d’un enfant, c’est dès le bas âge qu’un père, une mère doit lui faire comprendre ce qui est bien, comme mauvais, afin qu’il puisse rapidement faire la distinction entre ce qu’il est autorisé à faire ou pas.

Souvent, on peut penser que crier sur un enfant, puisse résoudre certains problèmes, alors que c’est loin d’être le cas, et surtout si cela se fait de manières répétitives.

Généralement ce sont les mamans qui ont tendance à opter pour cette méthode.

2

On peut faire des remontrances à un enfant en usant d’un ton ferme, mais le fait de crier, n’est pas toujours la solution à tout !

Gronder sans crier, reste par exemple une bonne alternative.

L’autre aspect important que je voulais évoquer, concerne l’usage du vocabulaire à utiliser avec ses enfants.

En effet, les enfants, notamment les plus jeunes ont tendance à répéter les mots qu’ils entendent chez les adultes, d’où l’importance d’éviter d’utiliser des mots grossiers devant eux.

Le type d’éducation peut également différer selon la culture, l’origine des parents.

Par exemple chez les africains, ou les arabes, les parents peuvent se montrer très sévères, en les tapant ( parfois même avec la ceinture ) en particulier lorsqu’ils sont confrontés à un enfant beaucoup trop têtus refusant d’obéir, ou celui qui passe son temps à faire des bêtises.

C’est d’ailleurs le genre d’éducation propre à l’Afrique, celle qui demeure la plus stricte !

En France par exemple, c’est tout autre, car il y existe une loi anti-fessée, à laquelle s’ajoute de manière générale, l’interdiction de toute autre châtiment corporel sur les enfants.

De plus, en Europe ( quel que soit le pays ) , comme aux États-Unis, l’éducation se fait d’une toute autre manière.

Les parents optent parfois pour des cris, n’ont pas  assez d’autorité ou  ne font jamais  de remarques à leurs progénitures lorsque ceux-ci agissent mal.

C’est ce qui explique que beaucoup d’enfants et cela dès le plus jeune âge, manquent énormément de respect à leurs parents et qu’ils aient l’audace d’utiliser des propos tels que : Ta gueule !  Fais chier !  Vas te faire foutre … 

L’émission de télé-réalité très célèbre diffusée en France, dont le même concept existe également aux États-Unis : Super Nanny avait d’ailleurs été lancée dans le but de venir en aide aux parents qui étaient dépassés par leurs enfants dictant leurs lois, au point qu’ils avaient du mal à bien les éduquer.

Je vous partage d’ailleurs dans ce sens, la vidéo ci-dessous à visionner.

Avez-vous connu également l’émission : Pascal le grand frère ?

Elle s’inscrivait dans la même dynamique, sauf qu’il s’agissait là de venir en aide aux parents qui étaient face à des adolescents rebelles afin qu’ils puissent retrouver un meilleur équilibre familial.

Il faut dire d’ailleurs que la plus grande difficulté, pour n’importe quel parent et cela qu’importe son origine, reste l’éducation d’un adolescent.

Un parent, peut n’avoir jamais eu de problèmes avec son enfant lorsqu’il était plus jeune, mais une fois l’adolescence atteinte, bonjour les catastrophes !

On peut avoir donné une très bonne éducation à son enfant depuis toujours, mais une fois qu’il devient ado, son comportement peut soudainement basculer !

Une situation liée tout simplement, aux fréquentations.

f

L’adolescent de nature faible, qui manque de confiance en lui… peut facilement être hélas :  influençable  !

Heureusement que ce n’est pas le cas de tout le monde, car certains ont eu la chance de respecter et préserver ces valeurs essentielles de la vie que leur ont inculqué leurs parents au point que personne ne pourrait détruire les espoirs que ces derniers ont mis en eux.

La communication est un point clé dans la relation parents-enfants.

Capture

Ainsi, le parent face à son adolescent qui change, doit faire l’impossible pour discuter avec son fils, sa fille en lui donnant des  conseils pour lui permettre d’aller dans la bonne voie.

Contrôler les fréquentations et les passer au peigne fin, est à faire systématiquement!

De plus, il ne faudrait jamais accepter que votre enfant puisse ne serait ce qu’une seule fois, mal  vous parler et cela, quelque soit l’age, car une fois que vous laissez passer cette attitude, vous risquez de perdre l’autorité que vous deviez avoir vis-à-vis de lui.

Il finira par vous manquer de respect pour de bon !

Et il faut dire, que c’est l’erreur malheureusement de pas mal de parents au point que beaucoup se diront qu’ils n’assument pas du tout, leurs rôles.

Par conséquent, même si certains ont réussi à donner une bonne éducation à leurs enfants, il faut cependant avouer que : cette étape est loin d’être facile !

C’est encore plus difficile pour ces hommes, comme ces femmes, qui se sont retrouvé(e )s à devoir éduquer un enfant voire, plusieurs parfois  : seul (e) s , sans partenaires  à leurs côtés pour les épauler dans cette lourde tâche de leur vie.

L’auteur Ginette Quirion disait en évoquant la difficulté d’éduquer un enfant que :

L’éducation d’un enfant est souvent un combat constant entre les valeurs de la famille et celle de l’entourage.

Enfin, pour reprendre également cette belle citation :

Le rôle des parents n’est pas d’élever des enfants parfaits, mais de leur apprendre à devenir des humains indépendants, éclairés, respectueux, et assez confiants pour atteindre leurs buts et réaliser leurs rêves.

fgg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s