Personnes de Valeur

La vie n’est pas toujours aussi simple pour ces nombreuses personnes que sont : maçons, mécaniciens, peintres, menuisiers, marchands ambulants, femmes de ménage, lingères, vendeuses de poissons, vendeuses de légumes

Elles pourraient être encore plus nombreuses à citer.

En effet, il y a énormément d’individus qui ont du mérite et qui se battent constamment afin de pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles.

Malheureusement beaucoup parmi eux ne sont pas très bien rémunérés, au point que très souvent, ils envoient parfois tout leur salaire voire plus de la moitié de ce qu’ils perçoivent à leurs familles, sans même penser une seule seconde à eux.

Par conséquent, s’acheter quelques vêtements de temps à autre, se faire plaisir !

Le salaire moyen au Sénégal reste encore très faible, et malheureusement ce sont surtout certaines personnes telles que les femmes de ménage, les lingères, les maçons… qui en pâtissent le plus.

Ils quittent généralement leurs villages d’origines, ou leurs régions natales pour venir dans la capitale, à la recherche d’emplois qui puissent leur permettre de pouvoir aider au mieux leurs familles qu’ils y ont laissés.

Les femmes de ménage par exemple sont payées entre 30.000FCFA et 80.000 FCFA pour la plupart.

Celles qui travaillent dans les bureaux gagnent en général un peu plus.

Ce qui n’empêche pas toutefois de se dire qu’elles auraient pu avoir encore davantage, en raison des tâches ardues qu’elles ont !

En Europe, même si le niveau de vie n’est pas pareil, certes , elles y gagnent toutefois beaucoup plus.

Les femmes de ménages qui travaillent au niveau des sociétés, sont un peu à l’image des vendeuses de poissons, ou de légumes que l’on trouve dans les marchés ou ailleurs.

Elles ont tendance à quitter de chez elles, dès les premiers signes de l’aurore, pour s’adonner à leurs lourds labeurs et habitent généralement loin de leurs lieux de travail.

Elles sont même parfois confrontées à du vol, ou aux agresseurs, lorsqu’elles empruntent les cars pour aller travailler.

Pas mal d’entre elles ont déjà fait face à des agresseurs qui se sont incrustés à l’intérieur de ces moyens de transports dans lesquels elles se trouvaient afin de choper leurs téléphones ou l’argent qu’elles avaient sur elles.

Comment peut-on s’en prendre ainsi à des personnes sans défenses ?

J’ai tellement d’admiration pour toutes ces braves femmes ( vendeuses de poissons, de légumes.. ) que je vois dans les marchés, qui sont de véritables battantes.

Celles qui pour la plupart sont des soutiens de famille.

Il y en a également d’autres qui ne se trouvent pas forcément dans les marchés, en particulier celles qui vendent du poisson parcourent parfois des kilomètres, en circulant de quartiers en quartiers ( leurs bassines sur la tête ) espérant écouler leurs produits.

Elles comptent uniquement sur ça afin d’obtenir un peu de sous leur permettant de pouvoir cuisiner leurs repas de midi, comme ceux du soir.

Les femmes de ménage qui travaillent dans les domiciles, sont quant à elles, pas toujours bien traitées par leurs employeurs, c’est ce qui les incitent parfois à vouloir ensuite s’en aller.

Ce qui est un peu similaire à celles que l’on retrouve dans les bureaux qui ont souvent l’impression de se sentir exploitées, car travaillant beaucoup trop, pour un salaire de misère.

Les maçons, vivent de même des situations pas toujours évidentes !

Tout le monde sait à quel point ils exercent un métier extrêmement difficile, voire très risqué, comme n’importe quel autre ouvrier, car il est déjà arrivé que certains meurent sur leur lieu de travail après être tombés d’un immeuble par exemple, ou blessés…

Un peintre par exemple qui avait eu à travailler sur le chantier d’un grand bâtiment à Dakar, s’était confié à un site d’actualités où il expliquait avoir eu un accident du travail, suite à une grave chute en 2018.

Depuis lors, il était cloué sur une chaise roulante, mais ne bénéficiant pas d’assurance médicale, il ne pouvait pas prendre en charge tout seul certains de ses soins par faute de moyens financiers.

Aujourd’hui, il demande une aide sociale auprès des sénégalais.

C’est tellement triste de savoir que certaines personnes qui travaillent aussi dur , ne puissent même pas bénéficier de prise en charge médicale.

Je trouve cela très déplorable !

Les marchands ambulants également sont confrontés à des conditions loin d’être faciles et marchent longtemps sous le soleil, en faisant le tour de voiture en voiture afin de pouvoir obtenir ne serait -ce qu’une petite somme.

Ils sont ainsi prêts très souvent à revoir à la baisse certaines de leurs marchandises pour éviter de rentrer chez eux les mains vides. Cela, quel que soit ce qu’ils puissent vendre ( Coques de téléphones, mouchoirs kleenex, vêtements, sachets d’eau, accessoires de maison…).

Une enquête réalisée par la chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar a révélé que 0,3 pour cent des marchands ambulants interrogés ont moins de 15 ans.

Je pense que ce sont des individus qui mériteraient une aide, avec l’octroi par exemple de cantines, car personne ne peut nier le fait qu’ils contribuent également au développement de l’économie du Sénégal, comme dans n’importe quel pays d’Afrique.

Hormis ceux ambulants, il y a aussi ces marchands qui ciblent des endroits dans lesquels ils se posent avec leurs marchandises; ceux que les policiers renvoient de ces lieux parce qu’ils n’ont pas souvent l’autorisation, le droit d’y rester.

Je pense que l’État pourrait également aider toutes ces personnes qui essaient de travailler comme les autres à la sueur de leurs fronts, mais qui malheureusement par fautes de moyens, ne peuvent pas louer un espace dans lequel ils pourraient vendre leurs marchandises.

Et en parlant d’aide, je fais toujours allusion au fait de leur accorder des espaces du type cantines ou pourquoi pas penser à des centres commerciaux où chacune de ces personnes pourraient y pratiquer ses activités commerciales ?

Après il faut dire que Dakar, est devenu une ville tellement saturée au point que mettre en place d’autres constructions seraient assez compliqué !

Certains mécaniciens squattent eux aussi des endroits libres, parce qu’ils n’ont pas la possibilité de s’offrir un garage pour y exercer leurs activités.

Généralement ce sont les réparations de véhicules, voire les nouvelles carrosseries qu’ils font, qui leur permettent de gagner un minimum de revenus.

Quoi qu’il en soit, j’ai choisi d’évoquer ce sujet, parce que tous ces individus ( hommes, comme femmes ) cités dans cet article, se donnent à de leurs lourdes tâches afin de pouvoir s’en sortir au mieux dans leurs vies.

Il est important que chacun puisse reconnaitre davantage la valeur de toutes ces personnes qui jouent un rôle essentiel dans notre société.

Celles qui ne quémandent pas, ont leur dignité, sont des symbole de bravoure, de détermination, d’abnégation.

Celles qui méritent plus d’estime, de considération, parce qu’elles sont tout simplement :

« Des Personnes de VALEUR !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s