La maltraitance des enfants

La maltraitance des enfants reste encore, un très grand facteur dans notre monde contemporain.

Rien que les chiffres des Nations Unies à ce sujet, donne froid dans le dos.

Un milliard d’enfants. Oui, un milliard d’enfants dans le monde, sont victimes de ce phénomène atroce chaque année !

Ce qui équivaut exactement à un enfant sur deux qui fait face à cette situation, qu’il s’agisse d’une violence de nature physique, psychologique

Une violence qu’il peut subir dès le bas âge, lorsqu’il est encore tout petit, en l’occurrence : un bébé.

Le plus dramatique , c’est que ses parents , tout comme une autre personne de son entourage, notamment : sa nounou, peuvent être à l’origine d’une telle situation !

Et le pire d’ailleurs, c’est lorsque cet acte ignoble provient des géniteurs.

Comme quoi, tout le monde ne mérite pas d’avoir un enfant, car certains parents rien que par leurs gestes, sont tout simplement diaboliques !

Un magazine très connu évoquait l’histoire d’un bébé âge de tout juste un mois, dont les parents avaient été soupçonnés par un de leurs amis de l’avoir violenté.

Cela, après avoir vu une photo sur Facebook du nourrisson qui semblait mal en point.

Et il s’avérait qu’ils maltraitaient bel et bien leur enfant.

Les scanners que l’on avait fait passer par la suite au bébé ont permis de découvrir qu’il avait deux hémorragies intracrâniennes. Et, bien que son père et sa mère aient été arrêtés, il a été conclu que l’enfant garderait malheureusement des séquelles à vie !

Pour venir aux cas des nounous, il y a cette triste histoire qui s’est déroulée aux États-Unis : dans l’Oregon, celle d’un bébé dont les parents avaient laissé la garde à une baby-sitter, parce qu’ils devaient sortir.

En rentrant chez eux, ils le retrouvèrent en larmes avec des bleus, ainsi que des marques sur le visage. Ils avaient de ce fait porté plainte contre la baby -sitter.

Toutefois, la justice n’avait pas donné de suite favorable à cette affaire, sachant que l’enfant en personne ( vu son très jeune âge ) ne pouvait pas témoigner contre elle.

Les parents du bébé avaient alors décidé de publier sur les réseaux sociaux des photos de leur fils, afin de montrer à tout le monde, ce que cette femme avait fait à leur enfant.

Aujourd’hui, grâce aux caméras cachées, de nombreuses nounous arrivent heureusement à se faire prendre la main dans le sac.

Il y a eu l’histoire de celle surnommée : la nounou sorcière, une ghanéenne habitant dans le Bronx, dont la vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux, dans laquelle on la voyait maltraiter un pauvre bébé.

J’ai tenu à partager la vidéo, bien que les images sont glaciales, peuvent nous faire fondre en larmes. Seulement, il est important de montrer à quel point certaines personnes peuvent être très cruelles, même à l’endroit de ces petits êtres si pleins d’innocence. Comme quoi aussi, installer une caméra de surveillance chez soi, n’est vraiment pas plus mal parfois !

A présent, passons à la maltraitance qui concerne les enfants un peu plus âgés, notamment de 2 ans à plus.

Certains enfants vivent dans un environnement familial très compliqué, notamment ceux qui ont des géniteurs violents : tels que des pères alcooliques, qui les battent ainsi à n’importe quel moment !

Et, lorsque les mamans s’en mêlent, elles subissent à leur tour, cette violence terrible de la part de leurs époux, tandis que d’autres préfèrent opter pour le silence.

Il y a de même dans le sens inverse des génitrices qui maltraitent tellement leurs enfants, au point que l’on pourrait se demander, s’il s’agit bien de celles qui les ont mis au monde, si elles les aiment vraiment !

En plus de sévices corporels, il y a cette violence verbale que beaucoup d’enfants subissent !

On ne compte plus aussi les belles-mères, tout comme les beaux- pères qui font vivre un enfer aux enfants de leurs conjoint (e) s .

Je connais d’ailleurs pas mal de personnes qui ont été maltraitées étant plus jeunes par les femmes de leurs pères.

Des personnes qui ont passé une enfance triste, difficile, parce qu’elles se sont retrouvées confrontées à des femmes qui ne les aimaient pas, celles qui au lieu de les adopter comme leur enfant, leur en avaient fait voir de toutes les couleurs.

C’est le cas encore de nos jours, car il y a toujours des enfants dans les 4 coins du monde, qui font face à des marâtres ignobles, celles qui se transforment en sorcières dès que leurs époux sont hors de chez eux.

Il y a un an déjà, une histoire terrible avait déferlé la toile au Sénégal, au point que beaucoup de médias en avaient parlé, celle d’un petit garçon du nom de Mohamed habitant dans la région de Mbour qui s’était retrouvé à l’hôpital dans un état grave, avec : un bras cassé, des brûlures sur le corps…

Ses parents étant divorcés, il était allé passer les vacances chez son père, et avait été maltraité par la nouvelle épouse de celui-ci.

Il avait expliqué à sa mère qui avait décidé ainsi de porter plainte, que sa marâtre lui cognait la tête sur le mur, à chaque fois qu’elle lui faisait prendre son bain, en plus de l’avoir brûlé volontairement au dos.

Ce qu’il faut savoir également, comme on le voit souvent dans la société africaine, c’est qu’ il peut arriver qu’un enfant après la mort de ses parents par exemple, soit confié à un de ses proches, seulement il se retrouvera à son tour face à une, comme plusieurs personnes, qui dès lors lui feront subir toutes sortes de méchancetés.

Cela, en l’obligeant à faire certaines tâches ménagères qui ne sont pas forcément de son âge, ou à le traiter d’une manière juste barbare ! On lui donnera parfois n’importe quoi à manger, ou encore, il n’aura pas droit aux trois repas par jour.

Je ne pouvais terminer cet article sans parler des Talibés, ces enfants confiés par leurs parents à des marabouts pour apprendre le coran dans des daaras ( écoles coraniques ) au Sénégal et qui sont exploités pour la plupart. Ceux livrés à eux-mêmes, que l’on envoie mendier dans les rues, qui subissent une pression énorme de la part de ces marabouts afin d’apporter coûte que coûte de l’argent en rentrant, sous peine d’être torturés.

La maltraitance de ces talibés reste aussi un sujet extrêmement déplorable et triste, bien que sensible pour beaucoup, et les chiffres à ce propos sont juste : terrifiants !!

Quand je pense que certains de ces hommes soit -disant religieux censés les protéger les traitent parfois comme des esclaves, en les enchainant.

Mais quelle barbarie !

Comment peut-on faire cela à des enfants ? !

Entre 2019, et 2020, on ne compte même plus, toutes les histoires horribles qu’il y a eu à ce sujet, mais surtout celles concernant les talibés qui se sont retrouvés morts après avoir subi de ces tortures !

Quel monde !!

A quand la fin de ce phénomène de mendicité des talibés ?

Pourquoi en 2020 encore, on voit des enfants au Sénégal mendier dans les rues ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que les enfants ( de manière générale ) qui ont subi une maltraitance, ont du mal à se reconstruire une fois l’age adulte.

D’ailleurs de nombreux individus ont déclaré garder toujours des séquelles de ce qu’ils avaient subi étant plus jeunes.

Cela a provoqué chez eux : des difficultés pour s’attacher aux autres, un manque de confiance en eux, ainsi que pas mal d’autres répercussions sur leur vie émotionnelle.

Apprenons donc à protéger et à faire preuve d’amour, comme de bienveillance envers les enfants.

Nelson Mandela disait :

« Nous devons à nos enfants : les êtres les plus vulnérables de toute société, une vie exempte de violence et de peur » .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s