Vivre avec l’endométriose

Je sais que beaucoup parmi vous n’ont jamais entendu parler de l ‘endométriose !

Cette maladie si handicapante qui touche essentiellement les femmes.

Si j’ai voulu parler de ce sujet, c’est parce qu’aujourd’hui une de mes proches est atteinte d’endométriose.

Une maladie qui lui gâche la vie, qui ruine son quotidien !

Vous savez, il n’y a rien de plus difficile au monde que de voir un de ses proches souffrir, sans ne pouvoir rien faire ! Avoir ce sentiment d’être impuissant face à la douleur de l’autre !

Cela engendre une profonde amertume et de la tristesse en soi.

Cette maladie on en parle très peu, et il est ainsi essentiel de le faire, sachant qu’une femme sur dix dans le monde y fait face.

Afin de mieux cerner ce que cette proche dont je vous parle ressentait depuis qu’elle en est atteinte, je lui ai demandé une fois comment elle décrirait les douleurs ? !

Sa souffrance elle me l’a résumé en quelques lignes, que voici :

Avoir l’endométriose :

  • C’est se réveiller tous les jours avec le corps qui nous fait mal, comme si quelqu’un avait passé la nuit à nous tabasser !
  • C’est devoir constamment souffrir en silence !
  • C’est vivre avec ses parties intimes en feu !
  • C’est avoir le moral au plus bas tout en essayant de garder le sourire aux lèvres
  • C’est essayer d’oublier ses douleurs, alors qu’on va mal !
  • C’est se demander si un jour toutes les douleurs s’estomperont ( poitrine, genoux, jambes, bas du dos, avoir cette sensation qu’on nous scie le ventre )
  • C’est essayer de retenir ses larmes lorsqu’on veut expliquer sa souffrance, mais qu’on ne trouve pas les mots exacts pour le faire !

Rien qu’en reprenant ce texte qu’elle m’a partagé qui résume la douleur intérieure qu’elle ressent, j’en ai presque les larmes aux yeux.

Je m’efforce chaque fois de ne pas pleurer devant elle, mais comme vous pouvez l’imaginer, ce n’est pas toujours facile, sachant qu’à la base, je suis une personne très sensible de nature.

J’aimerais également vous partager l’histoire de Juliette Bâ ( ancienne présentatrice TV aussi bien au Sénégal, que par la suite : en Côte d’Ivoire ) qui est elle aussi fait face à l’endométriose depuis l’age de 16 ans.

Son histoire est également extrêmement touchante, surtout lorsqu’on prend conscience que cette maladie peut aussi avoir un impact négatif dans la vie sentimentale de la femme qui la vit.

Nombreux sont ces hommes qui préfèrent quitter leurs partenaires lorsqu’elles y sont confrontées, sans chercher à les soutenir dans ces moments difficiles, essayer un tant soit peu à comprendre leurs souffrances.

Et oui, malheureusement !

Elle y avait si bien décrit ce calvaire quelle vivait. 

J’admire tellement la force de cette femme, car malgré tout ce qu’elle traverse avec cette maladie elle arrive encore et toujours à redonner le sourire aux autres.

D’ailleurs si elle n’avait jamais évoqué ce sujet, il serait difficile de deviner une seule seconde, ce qu’elle vit depuis tout ce temps !

La personne de mon entourage qui vit la même situation, essaie également de garder le sourire et d’aller de l’avant, mais ce n’est pas toujours évident pour elle !

L’ endométriose est une maladie dont on parle peu, c’est pour cette raison qu’elle est n’est pas bien connue notamment au Sénégal, comme dans beaucoup d’autres pays des 4 coins du monde.

 Elle est comparée à un cancer, mais un cancer qui ne tue pas !

Bien qu’étant une maladie essentiellement gynécologique, elle peut toucher de même d’autres organes ( aussi bien le tube digestif, les poumons, que le foie ).

Certes oui, elle ne tue pas ( on ne le répétera jamais assez ) mais elle peut détruire le mental de celles qui y font face, car elle implique des hospitalisations répétitives, comme des interventions !

De plus, sachant qu’elle varie en fonction de divers stades, elle peut aussi être la cause d’infertilité.
Lorsque cette proche dont je vous parle a réussi à être diagnostiquée, il a fallu qu’elle se rende en France afin qu’on lui confirme qu’elle avait une endométriose .

Les médecins qui l’avaient consulté  au Sénégal n’avaient pas pu vraiment se prononcer sur son état.

D’où le fait qu’il soit important que l’on sensibilise davantage sur cette maladie aussi bien au Sénégal que partout ailleurs, afin de mettre à la disposition des patientes les meilleurs traitements possibles !

A toutes ces femmes atteintes d’endométriose, sachez que vous êtes des femmes courageuses, fortes, celles à qui j’aimerais encore dire : ne laissez pas cette saleté détruire votre moral, gardez toujours espoir !

Ce que je  vous souhaite : c’est qu’un jour, ce que vous vivez actuellement, soit loin derrière vous, devienne un mauvais souvenir !

Continuez surtout à vous battre, prenez vos traitements, souriez à la vie et vivez !

Ne permettez pas à cette maladie de prendre le dessus sur vous, car vous demeurez : des LIONNES !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s