Apprendre à reconnaître ses erreurs : signe de grandeur et de maturité !

Nous faisons tous des erreurs, pouvons parfois être dans le tort, seulement tout le monde n’a pas forcément cette grandeur de savoir s’excuser auprès de l’autre lorsqu’il reste fautif d’une quelconque situation.

On peut parfois vous faire une remarque, vous contredire sur vos propos, et que vous préfériez tout simplement nier vos torts.

Nombreux sont ceux qui n’aiment pas reconnaître leurs fautes, surtout lorsqu’ils sont dans le tort.

Ce genre de choses est d’ailleurs très récurrent dans les couples, notamment les jeunes couples.

Certaines femmes ont tendance à toujours vouloir avoir le dernier mot, en mettant ainsi au devant de la scène : leur égo, alors qu’il y a  une manière de se comporter envers un homme, en particulier son époux.

Tant qu’elle adoptera cette attitude, elle ne pourra jamais avoir ce bon équilibre qu’elle recherche dans son couple.

pp

Qu’est cela lui coûte de s’excuser lorsqu’elle est dans l’erreur ?

Inversement, certains hommes ne s’excusent jamais quand ils sont loin d’être dans le vrai, parce qu’ils ont ce coté macho.

Il y a  également l’exemple de ces personnes qui vous ont causé du tort, et aiment se faire passer ensuite pour la victime, alors qu’elles restent les seules à être responsables du désaccord qu’il y a eu entre vous et elles.

Elles sont non seulement les principales fautives, mais peuvent parfois chercher à dire du mal de vous aux autres, en voulant impérativement tirer la situation à leur avantage et en faisant ainsi preuve de malhonnêteté.

Elles ne penseront jamais à venir vous demander pardon un jour pour le mal qu’elles vous avaient causé !

Il y a une citation illustrant parfaitement ces propos, qui est celle-ci : l’erreur la plus grave que nous faisons est de rejeter notre tort sur autrui, oubliant qu’on est la source de nos propres erreurs.

Je pense que beaucoup parmi ceux qui me lisent s’y retrouveront aussi pour avoir vécu pareil !

Pour citer un tout autre cas de figure, il y a ceux qui sont imbus de leur personne, qui pensent qu’ils sont les seuls à toujours avoir raison sur ce qu’il disent ou sur ceux qu’ils font, au point que si jamais vous osez leur faire une remarque lorsqu’ils sont dans l’erreur, ils pourraient très mal le prendre !

C’est quelque part aussi l’exemple identique à celui des perfectionnistes, qui sont dans la logique de toujours bien vouloir faire les choses, être irréprochables dans tout ce qu’ils font !

Gare à ceux qui oseraient un jour les contredire même quand ils sont dans l’erreur !

Et ces parents, qui ont démissionné de l’éducation de leurs enfants, en leur laissant faire tout ce qu’ils veulent au point que ces derniers deviennent parfois très incorrects envers les autres.

Dès qu’on les interpellent à ce sujet, ils le prennent très mal, alors qu’ils sont à la cause de cette situation, parce qu’ils n’ont pas su montrer à leurs enfants comment il fallait se comporter en société.

D’autre part, lorsque nous prenons conscience que nous avons blessé quelqu’un de par nos gestes, nos propos, même si c’est de manière involontaire, la meilleure chose à faire est de s’excuser afin de pouvoir préserver cette bonne relation.

Capture

Malheureusement, tout le monde n’a pas cette philosophie, ni cette grandeur !

Pendant que certains le font, d’autres préfèrent persister dans leurs erreurs.

Nous devons toutefois réaliser qu’il est important de savoir d’excuser lorsque l’on a eu tort, c’est un véritable signe d’humilité et cela démontre que nous sommes loin d’être une mauvaise personne.

Comment peut-on s’améliorer si on ne reconnait jamais ses erreurs ?

Cela est juste impossible !

Certains pourraient penser que s’excuser, c’est se rabaisser, alors que c’est loin d’être le cas !

Même le fait de s’excuser auprès d’une personne dont on est l’ainé que ce soit auprès de son petit frère, sa petite sœur ou de son enfant lorsque l’on est parent n’est en rien un signe de faiblesse, bien au contraire, c’est savoir prendre de la hauteur !

Oui, car aussi bien les ainés, que des personnes plus âgées peuvent elles aussi être dans le tord et reconnaître ainsi leurs erreurs lorsqu’elles sont dans l’erreur.

L’écrivaine russe Sophie Rostopchine, le démontre d’ailleurs à travers ces phrases que j’aime beaucoup : Ce n’est pas s’humilier que reconnaitre ses torts, au contraire, c’est se relever. C’est d’être mauvais et injuste qui vous met à terre, c’est d’etre bon et juste qui vous grandit !

Et, pour finir, comme le dirait l’auteur Nathan Malory : Savoir reconnaitre ses erreurs, assumer ses responsabilités et s’excuser, voilà ce qu’est être un homme ou une femme digne de ce nom !

giphy

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s