Les séries sénégalaises à succès : reflets de la société ?

Les séries : made in Sénégal connaissent depuis quelques temps déjà, un succès fulgurant au point que les sénégalais n’ont plus rien à envier aux séries mexicaines du type Télénovelas ou autres.

De maitresse d’un homme marié, en passant par Pod et Marichou, Idoles... toutes ces séries se sont faites une grande renommée.

Mais parmi elle, celle qui a réussi à s’imposer hors du territoire sénégalais ( même si bien évidemment il en existe d’autres ) c’est surtout : Maitresse d’un homme marié, suivie en dehors du Sénégal.

Toutefois, il y avait eu pas mal de polémiques autour de cette série, car certaines organisations religieuses sénégalaises jugeaient que les sujets qui étaient évoqués paraissaient un peu trop tabous.

2

Son énorme succès lui a valu que de grands médias internationaux tels que le Monde,  Jeune Afrique, BBC Afrique… consacrent des articles à son sujet.

De plus, deux des principales actrices de la série à savoir : Khalima Gadji qui incarne le rôle de Marième Dial ( la maitresse de l’homme marié qui deviendra par la suite son épouse ) ainsi que Ndiaye Ciré Ba   ( qui joue le rôle de Djalika : celle qui dans la saison 1 est victime de violence conjugale ) avaient été invitées par TV5 monde afin de parler plus amplement de cette fiction sénégalaise.

Dans la saison 1, divers thèmes y sont mis en avant, à savoir :

  • l’infidélité de certains hommes
  • la violence conjugale ( celle que la femme doit subir en se taisant, car sa famille lui recommande de rester dans son ménage et supporter ce qu’elle endure )
  • le viol ( Racky : un des personnages a subi un viol dans son enfance )
  • la dépression ( Cas de Lala, lorsque Cheikh lui apprendra qu’il souhaite épouser Marième comme seconde femme )
  • la polygamie
  • les relations entre belles-mères et belles filles ( Cas de Djalika avec sa belle-mère, ainsi que de Lala avec cette dernière )
  • le cancer du sein ( Avec l’exemple de Djalika )

Dans la saison 2,  on y retrouve d’autres thèmes  qui y sont relatés notamment :

  • la femme autonome ( celle qui  est indépendante financièrement, car ne dépendant pas de son époux et gagne bien sa vie, comme l’incarne si bien le personnage de Dalanda )
  • la relation belle-sœur et femme mariée ( Exemple de Mbène et Dalanda )
  • Le problème de stérilité chez la femme ( Cas de Marième qui ne peut pas avoir d’enfants )
  • la femme confrontée au divorce
  • Les grossesses hors mariage  ( Exemple avec le personnage de Mamy )

aaa(1)

Cette série dresse ainsi un portrait de ce que certaines femmes vivent au Sénégal.

Pour venir sur Pod et Marichou, cette fiction en plus de son succès a également été  parfois très critiquée en raison de certaines scènes jugées un peu trop : osées.

Toutefois tout comme Maitresse d’un homme marié, la série enregistre des millions de vues sur Youtube.

Capture

Le scénario porte sur un jeune couple : Pod et Marichou qui va une fois marié, vivre pleins de péripéties.

On y retrouve cependant d’autres personnages phares, notamment Eva ( celle qui fut l’amour inconditionnel de Pod, qu’il finira par épouser comme seconde femme ).

2

Cette série cible essentiellement les jeunes, en mettant en exergue plusieurs choses auxquelles ils peuvent être souvent confrontés dans leurs vies.

Les thèmes varient ainsi selon les saisons. Parmi eux on retrouve :

  • La polygamie
  • L’infidélité dans le couple
  • Les problèmes de moeurs
  • Le problèmes de castes (Exemple de Saer avec la meilleure amie de Marichou)
  • La violence conjugale  ( Cas de Samir et de Chabi )
  • Le viol ( Exemple de Chabi, violé par son oncle paternel )
  • La relation difficile entre belle-mère et belle-fille  ( Exemple de Sala durant son mariage avec Edou )
  • Les hommes opportunistes  ( Exemple de Samir )
  • Le maraboutage
  • La franc- maçonnerie ( Exemple d’Agbo : un jeune qui fait partie de ce cercle )

Parlons à présent d’Idoles : une série qui s’inscrit dans une toute autre dynamique, mais qui dénonce aussi certaines réalités, en particulier :

  • La corruption
  • Le vécu de certains journalistes dans le milieu de la presse…

20200531_194154

Elle reste l’une des séries les plus appréciées au Sénégal, en raison de la qualité du scénario.

J’ajouterai à tout cela, une autre série qui est la plus récente parmi toutes celles citées et qui aussi connait actuellement un grand succès.

Il s’agit de dérapages ( que personnellement j’aime de même, beaucoup ).

On y relate l’histoire d’une femme du nom de Aby : brillante, pleine d’ambition,  chef d’entreprise qui au départ, n’était pas encore mariée, et subira une pression énorme venant de sa mère pour l’être coûte que coûte !  Une manière pour le scénariste de montrer la pression sociale du mariage que les femmes subissent ( malgré le fait d’avoir déjà une bonne situation professionnelle ).

Aby fera ensuite la rencontre d’un homme : Bachir ( un peu plus jeune qu’elle ) dont elle tombera follement amoureuse.

Cette série démontre surtout que les hommes peuvent parfois, se jouer des femmes afin d’arriver à leurs fins !

Et c’est également une manière de faire comprendre à la gente féminine que : l’amour peut souvent rendre aveugle, d’où l’importance quelquefois de devoir rester sur ses gardes.

20200528_144355

Les séries sénégalaises à succès bien que pouvant être parfois l’objet de critiques négatives, en raison de certaines mises en scènes, ou sujets évoqués, restent pour moi quelque part : des miroirs de la société sénégalaise.

Comme nous avons pu le voir  ( et c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai listé précédemment les différentes thématiques ), elles véhiculent chacune des messages assez forts, afin que tout le monde puisse prendre conscience qu’il y a des réalités qui sont  là, bien présentes au Sénégal !

Ainsi, le téléspectateur qui est plongé dans ce genre de fiction, peut parfois se mettre dans la peau du personnage en tenant compte du message qui est véhiculé derrière, tandis que d’autres personnes peuvent se retrouver à travers un de ces personnages. Cela, pour avoir vécu la même expérience que celle racontée à travers le scénario qui est mis en scène.

J’encourage vivement et félicite tous ces acteurs et actrices qui pour la plupart sont des jeunes; car ils ont pour moi : fortement contribué à l’évolution de l’audiovisuel au Sénégal, mais surtout : à une meilleure notoriété de la fiction sénégalaise aussi bien sur le plan national, qu’international.

Bravo à cette nouvelle génération d’acteurs, de réalisateurs, et de scénaristes talentueux, qui ont beaucoup de mérite, à qui je souhaite plein de succès dans ce domaine !

Vive tout simplement, les séries télévisées sénégalaises  : nouvelle génération !

1d36a7777523f7b8ba6783e8b3735b63

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s